Retrouvez Marine Malardé sur Resalib : annuaire, référencement et prise de rendez-vous pour les Naturopathes

Explications

Qu’est-ce qu’on entend par troubles digestifs ? Ballonnements, gaz, douleurs, diarrhées… On a tous déjà ressenti ces symptômes mais savez-vous que chez certaines personnes, ils peuvent être générés par les produits laitiers ?

Plus précisément, c’est à cause du lactose, le sucre du lait. Vous remarquerez que très souvent, ce sont les adultes qui sont intolérants au lactose. Cela n’arrive que très rarement chez le bébé et l’enfant. Savez-vous pourquoi ?

L’histoire de la lactase

Non, non, je ne me suis pas trompée de lettre. La lactase est une enzyme produite par le corps pour assimiler le lactose. Parce que, oui, il y a du lactose dans le lait maternel également.

Photo de Sarah Chai sur Pexels.com

Comme chez tous les mammifères, la lactase est censée ne plus est produite par le corps dès l’instant où l’enfant est sevré. Pourtant, en Europe, plus de 80% de la population adulte produit toujours de la lactase grâce à une mutation génétique. L’origine de cette mutation serait due au fait que depuis plusieurs centaines d’années, l’Homme soit devenu éleveur et ait consommé du lait pour survivre en période de faibles récoltes.

Etonnamment, dans les pays asiatiques par exemple, le pourcentage de population adulte produisant du lactase est proche de 0%. Visiblement, ce serait dû au fait qu’ils consomment principalement du lait fermenté. Or, dans les laits fermentés le lactose est déjà digéré par les bactéries qui y sont présentes.

Bref, vous l’aurez compris, le mystère de la lactase n’est pas encore complètement bien élucidé !

Les laits animaux sont-ils bons pour nous ?

Photo de Alex Green sur Pexels.com

On dit toujours que le lait animal est riche en calcium. C’est vrai ! Mais… En réalité, l’immense majorité de ce calcium n’est pas assimilé par notre organisme. Étonnamment, si vous voulez augmenter vos apports en calcium, il est plus intéressant de consommer des végétaux (légumes secs, légumes verts, crudités, fruits…) car le calcium est abondant dans le sol et récupéré par les racines des plantes.

Photo de Pixabay sur Pexels.com

Autre point, les laits animaux sont riches en acides gras saturés (pour en savoir plus sur les acides gras, cliquez ici). Le lait de vache est fait pour que le veau prenne 100 kg en 1 an. Nous, on n’a pas vraiment envie de prendre 100 kg en 1 an…

Pourtant, les laits animaux restent intéressants :

  • leur apport en calcium, bien que limité, n’est toutefois pas négligeable
  • ils sont riches en protéines et en certaines vitamines
  • les probiotiques liés à la fermentation, contenus dans les yaourts nature sont bons pour la flore intestinale

Peut-on se passer de lait animal ?

Alors oui, mais dans notre société actuelle, c’est un casse-tête ! Et puis, si le lait ne vous cause pas de troubles digestifs, est-ce vraiment intéressant ? Le fromage, les yaourts… c’est bon quand même, non ?

Photo de Marta Branco sur Pexels.com

Par contre, si vous ne tolérez pas du tout les laitages animaux mais que vous ne pouvez pas vous passer de lait, testez les boissons végétales ! Amande, noisette, riz, soja, avoine… Il en existe maintenant de toutes sortes dans les magasins. Néanmoins :

  • gardez en tête que leurs apports nutritionnels sont bien différents de ceux des laits animaux
  • soyez prêt à découvrir d’autres goûts car le goût du lait d’amande n’a rien à voir avec celui du lait de vache !
  • lisez bien les étiquettes alimentaires : souvent les industriels ajoutent du sucre, de l’huile de tournesol…
  • leur prix est plus élevé que celui des laits animaux (il est toutefois possible de les faire soi-même, si vous êtes motivé !)

Conclusion

Comme souvent dans mes conclusions : rien n’est mauvais pour la santé sauf quand c’est consommé en excès.

Photo de Olesia Lebedenko sur Pexels.com

Aujourd’hui, les autorités sanitaires recommandent 2 produits laitiers par jour donc par exemple, une portion de fromage le midi et un yaourt nature le soir (la crème, le beurre et les desserts lactés ne sont pas comptés dans ces préconisations).

Petit astuce si vous souhaitez diminuer votre consommation de lait animal : il est possible dans vos préparations culinaires de remplacer tout ou une partie par des boissons végétales. Par exemple, chez moi, je remplace la moitié du lait de vache dans ma pâte à crêpes par une boisson de riz, d’amande ou d’avoine (j’ai déjà tenté de tout remplacer mais j’ai dû affronter les foudres de ma famille…!!)

Pour accéder à mes autres articles, cliquez ici

Suivez moi sur les réseaux sociaux en cliquant sur les icônes en bas de page pour suivre mon actualité et accéder à plus d’astuces naturo !

Cet article vous plaît ? Pensez à mettre un petit “★ J’aime”, à le partager en cliquant sur les icônes et à le commenter.